L’Illusion perdue de la décision rationnelle

L’obsession du cadre dirigeant est de montrer à ses équipes que chacune de ses décisions est rationnelle parce qu’elle a fait l’objet de longues réflexions ou qu’elle se base sur des données chiffrées incontestable. Il serait injuste de ne pas reconnaître le rôle de l’ego surdimensionné que possède intrinsèquement tout dirigeant; eh oui, être le meilleur et supérieurement intelligent, c’est tellement suave !

Hélas, trois fois hélas, à cause d’Antonio Damasio, avec « The Feeling of What Happens », (lien), tout cela s’effondre avec fracas : les chefs prennent des décisions souvent irrationnelles ! (ça c’est ma déduction).

Damasio

En effet, ce neurologue affirme sans vergogne que le fruit apparent d’une pensée profonde, d’une vision stratégique sans équivalent, ne serait en fait que le résultat d’une alchimie complexe, mélange mal connu d’hormones, de courant électrique, de connexions neuronales mal maîtrisées issues d’une longue évolution, de notre environnement, de nos perceptions, de notre construction sociale, etc…

Fondant son propos à la fois sur l’analyse de l’activité cérébrale, mais aussi de l’étude de nombreux patients atteints de troubles du comportement ou de la perception, Antonio Damasio s’attache à démonter l’illusion que nos décisions trouveraient leur origine dans notre raisonnement.

Partant de l’état d’éveil de nos sens, il remonte peu à peu la spirale de la construction de la conscience, jusqu’à ce stade ultime qui rend l’homme unique : la capacité de se projeter dans l’avenir en s’appuyant sur ses expériences passées et de créer quelque chose de nouveau, d’unique, fruit de notre existence, de notre conscience et du langage.

Cette « conscience étendue » n’est donc pas un produit chimiquement pur, issu de notre seule réflexion. L’interaction avec le corps est permanente, notamment par des flux chimiques ou électriques totalement inconscients, qui ont pour seule vocation à rétablir les équilibres, menacés par des perceptions négatives liées aux sens, mais aussi à des réminiscences enfouies dans les tréfonds de notre mémoire et rappelées à la surface par un objet déclencheur, aussi bien dans un sens positif que négatif. Le plus gênant dans tout cela est que nous ne pouvons rien maîtriser : de nombreuses perceptions, même visuelles, ne parviennent pas immédiatement à ce niveau de conscience étendue, mais sont belles et bien enregistrées et peuvent être associées à d’autres données mémorisées, toujours sans parvenir à ce niveau supérieur, où nous sommes capables de conduire un raisonnement totalement maîtrisé.

Qu’en déduire ? Accepter notre part d’irrationalité, se résigner à ne pas tout contrôler a priori pourrait en fait nous permettre au contraire de mieux gérer cette partie de nous-mêmes qui nous est inconnue et à laquelle nous n’aurons jamais accès, malgré toute nos tentatives désespérées et pathétiques de devenir des êtres animés par la seule raison. Mais là il s’agit d’un autre sujet, pour lequel je vous suggèrerais de vous tourner, du moins pour les germanistes, vers Friedemann Schulz von Thun avec ce qu’il appelle l’équipe intérieure, mais qui fera l’objet d’un article ultérieur.

Publicités

3 réflexions au sujet de « L’Illusion perdue de la décision rationnelle »

  1. Ping : Histoire d’Intuition : un blog pour sortir des schémas convenus | Développement du Leadership par le Savoir

  2. Ping : Assumer la diversité de sa personnalité et en faire une richesse. | Développement du Leadership par le Savoir

  3. Ping : Etre aware grâce à Jean-Claude Van Damme | Développement du Leadership par le Savoir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s