S’inspirer de la Patrouille de France dans l’exercice des responsabilités

Lorsqu’un ancien leader de la Patrouille de France vous briefe sur son expérience personnelle aux commandes d’un Alpha Jet, tout en élargissant le propos à la façon de cultiver le goût de l’excellence dans une équipe, c’est forcément passionnant.

Partisan d’une réflexion très ouverte et créative sur le style management, Stéphane Glaser, fondateur et dirigeant de Global Mind Search, organise régulièrement de telles conférences pour permettre à ses invités d’élargir leurs connaissances en matière de leadership. Donc, quand j’y suis invité, je ne fais pas la fine bouche et je m’y rends avec plaisir. Cela dit, revenons à l’essentiel, la conférence du lieutenant-colonel Cédric Tranchon, leader de la Patrouille de France en 2011 et auteur de « Les Secrets d’un Leader » (lien chez Amazon).

IMG_0306

Que peut-on en retirer?

C’est un fait, le modèle de management et de recrutement de la Patrouille de France est parfaitement optimisé pour cette unité emblématique, portée par toute une institution, les Armées, comme par le pouvoir politique, en raison du rôle de représentation à l’étranger. Il s’agit finalement d’une dream-team où les candidats se bousculent pour très peu, voire infiniment peu d’élus. Elus prend donc ici toute sa valeur, puisque tous et toutes, pilotes, mécaniciens et personnel de soutien, sont portés sur un objectif unique, et disposent de tous les moyens nécessaires à l’accomplissement de leur mission, ce qui est loin d’être le cas général.

Pourtant, lorsque l’on établit des parallèles avec la littérature spécialisée et notamment de langue allemande, on retrouve des idées et principes invariants communs à la toute forme de direction d’équipe, quelles que soient ses origines, sa taille et sa mission.

Cédric Tranchon rappelle donc par touches fréquentes, subtiles et toujours pertinentes les ingrédients qui contribuent au succès collectif. Je vais vous les livrer un peu en vrac et chacun pourra ensuite élaborer dessus.

Le leader doit être exemplaire. Certes c’est bateau. Mais on ne le répètera jamais assez et ce n’est jamais acquis, la nature humaine étant par nature faible et aisément corruptible, comme chacun sait…et le vit au quotidien, nous éloignant ainsi des schémas idéaux.

Créer de l’affect autour du succès de la mission conduit chacun à vouloir se dépasser et à donc donner le meilleur de soi. Mais la condition clé reste alors l’authenticité et la sincérité des relations humaines, où la franchise et l’absence de non-dit doivent être un effort permanent.

La confiance dans les autres permet à chacun de se consacrer pleinement à sa mission, du moins si l’on prétend à l’excellence. L’exemple  le plus frappant donné par Cédric Tranchon est  celui des deux avions qui se croisent à une vitesse de rapprochement de 1.200Km/h, mais le principe de confiance reste valable pour tout travail collectif, même moins spectaculaire.

Adopter une démarche d’intégration de tous les acteurs. Les pilotes constituent la pointe émergée de la Patrouille de France, mais ils ne sont rien sans les dizaines de mécaniciens et l’ensemble du personnel de soutien qui oeuvrent autour. Créer cet amalgame pour que chacun s’identifie au tout, en dehors de tout esprit de caste est donc vital.

Au bilan, le public a pu trouver tout au long de cette présentation ce qui fait la marque des groupes qui fonctionnent bien: un leadership fédérateur et un esprit d’équipe où le sens du collectif l’emporte sur les intérêts individuels.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s