Nedschroef : un équipementier qui sait parler de son métier

Nedschroef est un équipementier automobile néerlandais, spécialisé dans les éléments d’assemblage, comme les boulons, les vis et les écrous. Vu de loin, fabriquer des vis n’a rien de bien passionnant, et pourtant, en 3’21’’ ce film, récompensé dans un festival du film d’entreprise, parvient à nous transmettre toute l’identité de cette maison centenaire.

 

Un message transmis en toute simplicité

Le premier mérite de Nedschroef est d’admettre fabriquer des produits banals et discrets, reconnaissant ainsi qu’ils n’ont pas vocation à occuper le devant de la scène. Cette humilité crée une sympathie immédiate et nous encourage à poursuivre le visionnage, car nous éviterons l’exercice convenu d’autosatisfaction. Effectivement, Nedschroef explique très simplement leur univers et les étapes qui jalonnent la fabrication d’une pièce d’assemblage, depuis le choix des alliages jusqu’à la livraison au fabricant automobile ou aéronautique.

Cet heureux fil conducteur, perceptible tout au long du film, permet de rester attentif sur un sujet que l’on aurait pu croire peu attractif.

Le choix de l’émotion.

Le témoignage emphatique d’un client ou d’un salarié, voire d’un dirigeant constitue souvent le point de passage obligé de ce genre de film. Eh bien, non, pas là. Pas même de message à l’écran, ni de chiffres édifiants pour nous montrer la performance exceptionnelle de l’entreprise. Tout le récit est construit autour de valeurs comme l’innovation, la rigueur, la passion et l’exigence, avec un seul chiffre : l’âge de l’entreprise, alors qu’il aurait été si simple de parler du nombre d’implantations, du tonnage de pièces produites chaque année, du nombre de salariés ou du C.A.

Ce positionnement sur les valeurs de l’entreprise  permet de mettre en valeur la dimension collective et donc le rôle central des salariés.

Une entreprise fière de ses salariés

Certaines communications institutionnelles mettent en avant un dirigeant, laissant jusqu’à croire que rien n’aurait jamais été possible sans le génie d’un homme, seul dans son garage… Certes, certes… mais une entreprise c’est aussi un ensemble de personnes de tout niveau, chacune portant une part de cette aventure collective.

Dans ce film, Nedschroef parvient à éviter le piège réducteur de la personnalisation : c’est bien cette dimension collective qui est mise en avant. La direction est pour ainsi dire invisible, et accepte donc de s’effacer devant ceux qui portent l’entreprise dans la conception, la production, le contrôle comme les fonctions soutien.

Un film à voir

Ce film d’entreprise est donc particulièrement réussi et permet de découvrir le rôle discret mais essentiel d’un sous-traitant de l’industrie automobile et aéronautique et nous permet de dépasser l’illusion de la simplicité lorsque nous posons notre regard sur une bête vis.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s