S’intéresser d’abord à l’Homme (à l’Être humain, si on préfère)

Voici une brève pour indiquer que je viens d’ajouter à la page dédiée cette citation de Charles de Gaulle, datant de 1959:

« Car en notre temps, la seule querelle qui vaille est celle de l’homme. C’est l’homme qu’il s’agit de sauver, de faire vivre et de développer »

Une tendance héritée de la logique financière de la gestion des entreprises consiste à considérer que ce qui ne peut être mesuré n’existe pas. Pourquoi pas ?
Mais c’est aussi là que l’on rencontre des fautes majeures: lorsque l’on oublie l’irrationalité de l’être humain et le caractère éminemment imprévisible des dynamiques de groupe.

Pour autant, ces stratégies basées sur les chiffres donnent de la visibilité et donc rassurent les mêmes personnes qui servent l’organisation, leur permettant de se projeter dans l’avenir.

La pire erreur consisterait donc plutôt à simplement ignorer les aspirations profondes de ceux et celles qui nous entourent en les maintenant dans l’ignorance du lendemain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s